Discours aux argentins venus aux JMJ de Rio, 25 juillet 2013

"Je veux que vous vous fassiez entendre dans les diocèses, je veux qu'on sorte dehors, je veux que l'Église sorte sur les routes, je veux que nous nous défendions de tout ce qui est mondanité, immobilisme, de ce qui est commodité, de ce qui est cléricalisme, de tout ce qui nous tient enfermés sur nous-mêmes. Les paroisses, les écoles, les institutions sont faites pour sortir dehors..., si elles ne le font pas elles deviennent une ONG et l'Église ne peut pas être une ONG. Que les évêques et les prêtres me pardonnent, si après certains vous créeront de la confusion. C'est le conseil. Merci pour ce que vous pourrez faire !

Pape François

Us & Coutumes des Raiders

1. Le Raider est un volontaire.

Personne n'est obligé de devenir Raider.

2. La loi scoute est le Code d'Honneur des Raiders.

Mis en pratique, ses dix articles suffisent pour faire un homme.

3. Les Raiders sont chargés de leur propre discipline.

On distingue le Raider, même s'il n'est pas un uniforme.

4. Au camp, en aucun cas, les Raiders ne peuvent considérer que la tenue des lieux ne les concerne pas.

Au contraire, là où il y a un Raider, on ne voit rien traîner. Chacun aura à coeur de veiller à ce que le camp soit un exemple de propreté. Pour sauver l'honneur, si quelqu'un commet une faute, il peut être mis en faction au lieu où il l'a commise. jusqu'à ce qu'il aperçoive un autre délinquant. Celui-ci, bien entendu, doit prendre la place avec le sourire, et le regret de son erreur.

5. Non contents d'assurer le bon renom de la troupe par la propreté, les Raiders trouvent des services partout où ils passent.

De sorte qu'après leur départ, il y ait plus de joie qu'à l'arrivée.

6. Contrairement aux habitudes actuelles de désordre et d'anarchie, "Chacun à sa tête, chacun pour sa peau", les Raiders croient à l'obéissance.

Ils se font un plaisir d'obéir à leurs chefs et aux patrons des "services". Tous les ordres chez les Raiders sont exécutés au pas de gymnastique.

7. Le salut est le privilège auquel les Raiders tiennent le plus.

En tenue ou en civil, il leur rappelle l'uniforme et exprime l'amitié fidèle et indissoluble qui unit tous les Raiders.

8. Pas d'excuse pour un Raider infidèle à son poste ou inexact.

Le retrait de l'insigne, sur demande des autres Raiders, peut être l'enjeu de la défaillance.

9. Dieu premier servi.

On dit que le Raider-scout a une personnalité. Cela signifie qu'il est un apôtre du Christ. Il prie et communie souvent. Il a le souci des âmes.

10. Le Raider n'attend pas qu'un autre fasse le travail à sa place.

Toutes les épreuves scoutes sont un entraînement aux Raiders.

Michel Menu - Publié dans le Scout 236 de janvier 1949.

La lutte de la grenouille

Vous connaissez peut-être cette petite histoire des deux grenouilles qui tombent par inadvertance dans un bol de crème.
L’une d’elles, défaitiste, se dit : « Je ne surnagerai jamais » et se noie…
L’autre, plus combattante, s’agite, gigote sous la crème ; elle se débat et lutte et voilà que quelques minutes plus tard, la crème se change en beurre. Et elle trône, victorieuse, sur la motte de beurre.

Savez-vous quel a été le cri de victoire de cette grenouille ?

Eh bien, c’est « Crôa, crôa » !
Oui, « crois » donc, crois-y, crois que tu peux y arriver en luttant. Croire coûte que coûte que tu peux y arriver, que tu peux réussir, cela te servira pour la vie.
Oui, tu t’apercevras aussi que cette lutte t’instruit, te fortifie dans tous les domaines. Oui, lutte !

Nouvelles photos

Les photos du camp 2011 ont étés  rajoutées.

Onglet Photos > Camp Raiders 2011.

Les autres années suivront bientôt.

Tags: 

Lettre avant l'engagement

Cette lettre a été envoyée à deux candidats la veille de leur engagement. Elle était accompagnée d'une méditation personnelle.

Cher frère scout,

Au terme d’une préparation durant toute une année, tu prendras demain, si Dieu veut, ton engagement Raider. La Cour d’Honneur réunie plusieurs fois, t’en as déclaré digne. Les mots que tu prononceras sont lourds de sens et de conséquence.

L’histoire des Raiders commence en 1949 avec Michel Menu. Résistant, ingénieur, officier de la Légion d’Honneur et Commissaire National éclaireur, c’est lui qui a cru en premier qu’il fallait offrir à des jeunes comme toi, la possibilité d’aller encore plus loin.  Depuis, ce sont chaque année une cinquantaine de Scouts d’Europe, sur le 39.000 membres de notre association, qui décident d’être considérés comme étant toujours de service.

Être Raider, tu l’auras compris, ce n’est pas un insigne, un type de salut différent des autres ou même une couleur de béret comme ça a put l’être, c’est un choix de vie. Demain tu t’engages à vivre « plus généreusement » les articles de notre loi. Tu t’engages à être un moteur, un exemple et cet engagement fait peser sur toi le fardeau de la responsabilité. « Si je manque, qu’elle me juge ». Nous sommes toujours plus déçu des erreurs de nos modèles. Comme un adolescent se rend compte qu’un adulte peut être blessant dans ses paroles, un scout sera d’autant plus déçu que l’erreur vient d’un Raider. Chaque erreur que tu feras, chaque mauvais exemple que tu donneras aux plus jeunes sera encore plus lourd de conséquence. Comment pourraient-ils être des saints si toi même, Raider, n’essaye pas de ton mieux ?

Être Raider, c’est le retentissement de l’appel à la sainteté de chaque chrétien. L’humilité doit diriger ton engagement. Avec tes cinq tests, la CDH considère que tu disposes de tous les outils nécessaires au service des autres. L’expertise technique est stérile si elle n’est pas tournée vers le service. Rien n’aurait été possible sans ta patrouille, parce que le Raider doit être un chef, capable de faire progresser chaque garçon. Tu arrives au niveau ou en plus du salut de ta propre âme, tu dois être préoccupé par la sainteté de chacune des personnes qui t’entourent. Aller au Paradis, c’est bien. Emporter avec toi tes amis, c’est encore mieux. C’est la Parabole des Talents : à ceux qui ont beaucoup reçu, il sera beaucoup demandé.

Être Raider, c’est rentrer dans une communauté d’hommes prêt à tout faire pour « Servir de Sauver » leur prochain. C’est pour cela que tu t’engages à continuer à la Route, jusqu’au départ Routier-Scout.

 

Les 5 tests que tu as validés au long de l’année prennent, à l’aune de ton engagement, tout leur sens :

-       Sport. Puisque le corps est notre outil de travail. Comment veux-tu aspirer à sauver ton prochain si tu n’es pas capable de courir jusqu’au village pour prévenir les secours ?

-       Communication. Qui te permettras de faire naitre en chaque homme l’envie de te suivre dans ton projet de sainteté.

-       Intervention. Pour savoir ce qui pourras sauver des vies dans toutes les situations.

-       Raid. Car sans vie intérieure, aucune charité n’est possible. Comme les troupes d’élite capables de vivre en parfaite autonomie en attendant leur extraction.

-       Mission. Puisque tu n’est pas un « commando » mais un « templier » dont la tâche est de sauver les autres.

 

Dans une société ou la notion de Liberté est dévoyée, ou l’opinion pense qu’être libre c’est faire ce qu’on veut, quand on le veut, où on le veut. Ou la liberté se mue en égocentrisme, et je crois bon de te rappeler ces quelques paroles.

Non, être libre ce n’est pas être ‘indépendant’, n’avoir ‘ni Dieu, ni maitre’. Être libre c’est décider en conscience de suivre le Bien qui -comme le rappelait Benoit XVI au JMJ  de Madrid- n’est ni un slogan, ni une idéologie, ni un mode de vie mais un personne : le Christ.

A cause de notre société relativiste, celui qui « suit le mouvement » pense  souvent qu’il exerce sa liberté : qui m’empêche de coucher avec cette fille ? J’ai le droit de me droguer non ?  En réalité, la société a perdu le sens du choix, de l’engagement. Notre civilisation vie une crise de l’engagement : alors on ne veut pas se marier « de peur que ce ne soit pas la bonne », on attend le dernier moment pour s’inscrire à une activité « si jamais une autre surgit ». Le catholicisme n’est pas une religion castratrice, et tu peux par exemple le percevoir quand tu décides de jeuner et que tu ressens que par la victoire de ton esprit sur ton corps, tu es un homme libre. Les actes libres ne définissent pas « ce que je fais » mais « qui je suis ».

Pour fini, rappelle toi toujours ces paroles du pape Benoit XVI aux jeunes séminaristes romain en 2009 :

« La Véritable liberté se réalise en se mettant au service des autres ».

 

Troupe Ière NDD

L'Eucharistie quotidienne

L'Eucharistie quotidienne

« La Communion quotidienne a été pour moi, chaque matin, le bain d'eau vive qui affermit et détend tous les muscles, le repas substantiel avant l'étape, le regard de tendresse qui donne hardiesse et confiance ».

Guy de Larigaudie

On ne peut suivre une religion de boutiquer

"Dans les communautés chrétiennes aussi se trouvent des arrivistes." Une phrase choc prononcée lundi matin par le pape François dans l’homélie de la messe à la Maison Sainte Marthe où il réside. "Ils font semblant d’entrer, mais ce sont des voleurs et des brigands, ils volent à Jésus sa gloire." Et le pape d’ajouter : "On ne peut suivre une religion "de boutiquier". Jésus disait aux pharisiens : "Vous vous échangez la gloire l’un l’autre. Une religion un peu de boutiquier, non ? Je te donne la gloire, tu me donnes la gloire. Mais ceux-là ne sont pas entrés par la véritable porte, qui est Jésus !"

Comment sait-on que la porte, c’est Jésus ? Pour le pape, il faut alors prendre les Béatitudes et faire ce qu’elles disent. "Tu es humble, tu es pauvre, tu es doux, tu es juste. Et quand tu entends une autre proposition, tu ne l’écoutes pas. »

Pape François

22 AVRIL 2013

La prière continue dans le quotidien

La prière continue dans le quotidien

« Je me suis tellement accoutumé à la présence de Dieu en moi que j'ai toujours au fond du cœur une prière montant à fleur de lèvres. Cette prière, à peine consciente, ne cesse pas même dans le demi-sommeil que rythme la marche d'un train ou le ronronnement d'une hélice, même dans l'exaltation du corps ou de l'âme, même dans l'agitation de la ville ou la tension d'esprit d'une occupation absorbante. C'est, au fond de moi-même, une eau infiniment calme et transparente que ne peuvent atteindre ni les ombres, ni les remous de la surface ».

Guy de Larigaudie

Les chrétiens de salon

« Il existe des chrétiens de salon, non ? Eduqués, tout comme il faut, mais ils ne sont pas capables de faire des fils pour l’Eglise par l’annonce et la ferveur apostolique. Aujourd’hui, nous pouvons demander à l’Esprit Saint qu’il nous donne cette ferveur apostolique à nous tous, la grâce d’aller de l’avant vers les périphéries existentielles. L’Eglise a tellement besoin de cela ! Pas seulement dans les terres lointaines, dans les jeunes églises, dans les pays qui ne connaissent pas encore Jésus, mais ici dans nos villes, tant de gens ont besoin de cette annonce de Jésus-Christ. Demandons donc à l’Esprit Saint cette grâce du zèle apostolique, d’avoir des chrétiens zélés. Et si nous dérangeons, que Dieu soit loué. Avant toute, comme dit le Seigneur à Saint Paul et courage ! »

« La ferveur apostolique, a souligné le pape, se comprend seulement « dans une atmosphère d’amour ». Le zèle apostolique a « comme une folie, mais une folie spirituelle, une saine folie »

Pape François

16 MAI 2013

La vie humaine, la plus belle aventure à vivre

La vie humaine, la plus belle aventure à vivre

« Des rêves trop grands pour notre carrure pèsent parfois sur nos épaules, rêves de conquérant, de saint ou de découvreur de monde, rêves qui furent ceux réalisés d'un Mermoz, d'un Gengis Khan ou d'un François d'Assise. Il ne faut pas nous désoler d'être seulement ce que nous sommes. L'aventure la plus prodigieuse est notre propre vie et celle-là est à notre taille. Aventure brève: trente, cinquante, quatre-vingts ans peut-être qu'il faut franchir durement, gréé comme un voilier cinglant vers cette étoile au grand large qui est notre repaire unique et notre unique espérance. Qu'importent coups de chien, tempêtes ou calme plat, puisqu'il y a cette étoile. Sans elle, il n'y aurait plus qu'à cracher son âme et à se détruire de désespérance. Mais sa lumière est là et sa recherche et sa poursuite font d'une vie humaine une aventure plus merveilleuse que la conquête d'un monde ou la course d'une nébuleuse. Cette aventure-là ne dépasse pas notre carrure. Il nous suffit de marcher vers notre Dieu pour être à la taille de l'Infini, et cela légitime tous nos rêves ».

Guy de Larigaudie

Pages

S'abonner à Communauté Raider-Scout RSS